Et si on oubliait le mot « budget » ? par Valerie Halfon
Développement Personnel

Et si on oubliait le mot « budget » ?

Le problème avec le mot « budget », c’est qu’il a une connotation négative, car dans la tête de la plupart des gens, il est corrélé à « se serrer la ceinture », « se priver » ... Alors que cela peut être tout autre chose. En effet, depuis 12 ans que j’accompagne des personnes dans la gestion de leurs finances personnelles, j’ai compris ceci : établir un budget nous apprend qui nous sommes, nous fait comprendre ce que l’on veut vraiment et nous aide à réaliser nos objectifs.

En effet, souvent, on dépense sans trop se poser de questions et il arrive qu’on se rende compte qu’on n’a pas assez d’argent pour réaliser des choses qui nous tiennent vraiment à cœur comme l’éducation de nos enfants ou les vacances.

Alors que la gestion de notre budget nous invite à réfléchir à nos priorités, ce qui nous aide à investir notre argent dans ce qui fait sens pour nous.

Ainsi, il faut d’abord comprendre que la manière dont on dépense son argent reflète un peu qui l’on est, comme le disent nos sages dans le désormais célèbre « Adam nikar bekisso, kosso vekaasso » : On connait un homme par sa poche, son verre et sa colère. Par « sa poche », il faut aussi comprendre la manière de gérer son argent.

Donc on commence en définissant où part l’argent : combien dépense-t-on mensuellement dans chacun des postes budgétaires : Loyer, charges, transports, alimentation... Souvent, les personnes sont surprises en découvrant qu’elles dépensent plus qu’elles ne le croyaient en nourriture, en vêtements, en sorties... Chacun ses choix, tant qu’il s’agit de choix raisonnés, en pleine conscience. Mais souvent, on ne réfléchit pas avant de faire un achat et on risque de le regretter ensuite car cet argent aurait pu aller dans un autre poste budgétaire plus important pour nous. Bien sûr, on ne peut pas toujours réfléchir à chaque euro ou shekel dépensé, mais c’est pour cela, justement, qu’on établit un budget

Ainsi, une fois qu’on a compris combien on dépensait dans chacun des postes, on peut commencer à réfléchir à ses objectifs et à ses priorités et ensuite fixer pour chacun des postes un montant correspondant à nos vrais besoins. Quelqu’un m’avait dit un jour que partir en vacances était aussi important pour lui que l’électricité. Un des buts de nos rencontres a donc été de dégager chaque mois une épargne « vacances ». Et ça a marché ! Dans un couple, il vaut mieux se concerter pour choisir ensemble la manière de dépenser l’argent, mais justement, ça nous permet d’avancer ensemble dans la même direction. Alors évidemment, chaque cas est unique et pour certains, il est difficile de finir le mois, surtout en ce moment. Mais établir un budget est bénéfique dans presque toutes les situations, même quand on croit pouvoir s’en passer.


Ce qui est fascinant dans la gestion du budget, c’est qu’elle nous permet de faire un lien entre l’argent et la vie. L’argent devient ainsi un moyen pour réaliser ce qui compte vraiment pour nous, ce qui nous rend plus serein et plus heureux.

Vous avez aimé ? N'hésitez pas à partager !

0 Commentaire

    Aucun commentaire n'a encore été posté pour cet article.

Laisser un commentaire

Pour laisser un commentaire, n'hésitez pas à télécharger l'application essentiELLE.

Retrouvez la biographie de Valerie Halfon sur essentiELLE
Valerie Halfon

Valerie Halfon conseillère en Budget

Et l'auteur de "slow shopping thérapie, Consommez moins vous irez mieux "

Paru aux éditions Albin Michel.

Email: valerie.halfon@yahoo.com

(Numéro de téléphone sur demande par mail: bureauessentielle@gmail.com)

Ses derniers articles
Facebook essentiELLE
Rubriques
Inscrivez-vous à notre Newsletter

Inscrivez-vous gratuitement pour être tenus informés des nouveaux articles d'essentiELLE.